Sur le Fil

2006 - mise en scène

De Sophie Forte.
Avec Sophie Forte et Philippe Sivy.
Comédie Bastille et tournée.

NOTE A PROPOS DE « Sur le fil »

Auteur : Sophie Forte
Mise en scène : Anne Bourgeois
Interprétation : Sophie Forte, Philippe Sivy
Décor : Charlie Mangel
Lumière : Fabrice Kebour
Musiques et Sons : Antoine Sahler

A la suite d’une banale erreur téléphonique, ce qui n’était qu’un incident domestique se transforme en un merveilleux accident du destin : il est touché par le tempérament de son interlocutrice ; elle est séduite par son humour et le charme de sa noirceur…Ils vont se rappeler, s’espérer, se fantasmer, s’accrocher à cette relation de l’invisible comme à la dernière chance d’un amour possible. Mais comment poursuivre la rencontre dans le monde réel ?

« Sur le Fil » nous montre deux êtres qui nous ressemblent, magnifiques d’émotions contenues, de différences inavouables, d’appétits inassouvis, et si peu doués pour le bonheur qu’ils en sont cocasses, vulnérables, adorables…Mais la réalité a-t-elle sa place dans le confort aseptisé d’un monde uniquement vocal où l’on peut se rêver tel qu’on n’est pas ? Et combien de temps peut-on résister à l’absence d’incarnation ?

Une comédie désopilante, une fable sur l’incommunicabilité, mais plus encore une fantaisie pleine d’humanité avec pour sujets deux anti-héros bourrés de pudeurs, de complexes, d’un mal de vivre bien caché sous les fous-rires et l’énergie des masques.

Le ton est joyeux, les dialogues enlevés, la détresse drôlement cachée derrière les voix qui se séduisent : nous sommes dans le théâtre de la vie, avec son cortège de vérités, de mensonges et de fuites, mais avec surtout, dans l’écriture de Sophie Forte, la grisante sensation que le monde peut aller mieux, qu’il existe bien une fraternité universelle dont le rire est la façade , même s’il demeure des portes que l’on n’ouvrira jamais.