à l'affiche

Festival d'Avignon 2021 - Théâtre Le Buffon

« La Folie Maupassant », de Gérard Savoisien

Production Fabrice Roux / Happy Prod
Avec Jean-Pierre Bouvier et Noémie Elbaz
Scénographie : Jean-Michel Adam
Lumière : Stéphane Baquet
Costumes: Jean-Daniel Vuillermoz
Musique et sons : Michel Winogradoff

Affiche de "La Folie Maupassant" théâtre

« Gérard Savoisien a construit pour Jean-Pierre Bouvier une puissante plongée dans l’imaginaire d’un Maupassant tel que nous le percevons aux derniers instants de sa vie. Rongé par une souffrance qui ne se contentait plus de son corps mais s’en prenait désormais à son cerveau, l’écrivain génial, voyant sa raison vaciller, finit par se faire interner, sans doute pour échapper à sa propre violence autodestructrice. C’est ce Maupassant-là qui s’incarne dans un décor qui pourrait être son espace mental, celui de ses nuits d’amour, mais aussi de ses hantises de créateur en panne d’inspiration, tout autant que celui de la folie qui le dévore.
Près de lui, Solange (Noémie Elbaz), son « seul ange », celle qui transcende jusqu’à la pureté l’appétit gargantuesque de Maupassant pour la Femme, l’accompagne dans son chemin vers les ténèbres. Par la force de son amour, elle s’impose à lui, triomphe de la mémoire confuse du grand homme de lettres, et parsème sa folie de souvenirs doux aux pouvoirs guérisseurs, aussi tendres que charnels. »

Anne Bourgeois

A partir du 17 septembre 2021, Théâtre des Variétés​

« La Famille et le Potager », de Bob Martet

Avec Marie-Anne Chazel, Régis Laspales, Jean-Baptiste Shelmerdine, Juliette Allain, Emma Gamet et Caroline Maillard
Scénographie : Emmanuelle Favre
Lumière : Laurent Béal assisté de Didier Brun
Costumes: Cécile Magnian
Musique et sons : Michel Winogradoff

La Famille et le Potager - Affiche théâtre

« Après avoir monté au Théâtre de la Michodière « Tant qu’il y a de l’Amour », du même auteur (et déjà avec Marie-Anne Chazel), j’ai voulu retrouver l’écriture très particulière de Bob Martet, en explorant davantage encore la folie tendre de ses personnages : victimes adorables des horreurs qu’ils déclenchent malgré eux, s’exprimant dans un langage qui rappelle l’univers naïf et décalé de certains films d’Audiard ou de Mocky, et surtout véritables héros de comédie par la richesse de leur monde intérieur aux accents surréalistes, les gens qui peuplent les pièces de Bob Martet me font penser à ceux du théâtre de l’absurde qui me sont chers, tel que Dubillard par exemple. Il était donc capital de confier ces partitions délirantes à des acteurs qui aiment la sensibilité et la profondeur de ce comique-là, des acteurs dont je me plais à dire qu’ils savent être poétiques, au sens de l’intérêt qu’ils peuvent porter à une farce d’aujourd’hui, mais au style nourri autant de réalisme que de lyrisme, et qui fait appel à leur monde imaginaire. »

Anne Bourgeois

A partir de septembre 2021, création en Tournée

« Fiasco », le nouveau One-Man Show de Warren Zavatta

Production : Encore Un Tour Production / Arsenic et Champagne
Collaboration artistique : Anne Bourgeois
Lumière : Thierry Manciet
Costumes: Charlotte Denner
Musique et sons : Franck Lebon

Fiasco - Warren Zavatta spectacle 2021

« Artiste de cirque, musicien, chanteur, Warren Zavatta, petit fils du célèbre clown, est devenu acteur par amour de la scène, mais peut-être aussi pour fuir la piste et son destin. Dans son premier seul en scène qui connut un succès foudroyant, « Ce soir dans votre ville », Warren repassait pour nous le film de sa vie, dont les jeunes années se sont déroulées dans le monde « féérique et merveilleux du chapiteau », et prière de ne pas omettre les guillemets…

Dans ce second opus intitulé « Fiasco », Warren continue de nous conter l’histoire de sa vie, toujours sans mentir et toujours avec sa science du burlesque, en nous racontant pourquoi nous l’avons peu vu ces dernières années… Confession délirante d’un artiste à la vie tourmentée, ce nouveau face à face avec le public est sans compromis : l’artiste nous raconte tout, du plus douloureux au plus fou, et nous fait rire avec sa vie, sans masques, avec pour seule arme son sens de l’auto-dérision.

Accompagner Warren Zavatta dans son envie de seul en scène, c’est aimer ses excès, sa fragilité, son besoin de tout déballer en vrac, son émotion pudique mais aussi ses blessures et sa folle lucidité. C’est aussi reconnaître, grâce à son immense capacité à être drôle, le pouvoir guérisseur de son contact avec le public. Un artiste qui parle comme dans la cour de récré de souffrances profondes, et qui est aborde cette fois-ci des thèmes aussi sensibles que l’alcoolisme, la prison, la bi-polarité… Et puis Warren a un secret, le secret de ce qui relie mystérieusement un artiste au public : on a envie d’être avec lui. Il nous brutalise un peu, il n’est pas poétiquement correct, il se moque des codes de la scène, il sort du cadre, il râle, il balance…mais il est drôle, vrai, légitime, et vulnérable. Il y a chez lui cette équation parfaite qui place l’acteur et le spectateur dans une conscience que le face à face est unique, que la confidence n’est jamais anodine, prête à déraper. Mais par-dessus tout, il nous fait rire parce qu’il est gentiment en colère. Et plus il nous montre les trous dans lesquels il est tombé, plus nous rions – un rire simple, un rire pour les clowns- et plus l’acteur devient sacré, et plus l’instant est rare. »

Anne Bourgeois

en tournée

En tournée à partir de juin 2021

Texte et mise en scène de Anne Bourgeois, avec Laurence Fabre.

Entretiens d'embauche et autres demandes excessives

2017 : Entretiens d'Embauche et autres Demandes Excessives
Entretiens d'embauche et autres demandes excessives